lunette

lunette [ lynɛt ] n. f.
• 1200 « ornement rond »; dimin. de lune
IOuverture, objet circulaire.
1Ouverture ronde.
(1676) Ouverture du siège d'aisances; ce siège. La lunette des cabinets.
Ouverture ronde de la guillotine.
Mar. Lunette d'étambot.
2Fenêtre ronde. (1931) Vitre arrière d'une automobile. Lunette arrière munie d'un essuie-glace.
3Archit. Ouverture formée par la pénétration d'une voûte dans une autre.
4(1680) Pièce ronde. Lunette de boîtier de montre.
II
1(1398; « glace d'un miroir circulaire » 1280) Cour. LUNETTES : paire de verres correcteurs ou protecteurs enchâssés dans une monture, placée devant les yeux et reposant sur le nez, qui tient par des branches (à la différence du lorgnon). ⇒vx ou plaisant besicles, binocles, conserves (III); fam. carreaux. Porter, mettre des lunettes. Une paire de lunettes. Un monsieur à lunettes, qui porte des lunettes. Lunettes à monture d'or, d'écaille; ellipt lunettes d'écaille. Lunettes de vue, à verres correcteurs. Lunettes noires, à verres noirs, teintés. Lunettes de soleil (aussi photochromique ) . L'ophtalmologue lui a prescrit des lunettes. Acheter des lunettes chez un opticien. Remplacer ses lunettes par des lentilles cornéennes. Lunettes de protection (pour mécaniciens, soudeurs, motocyclistes). Lunettes de plongée. Fam. et fig. Mettez vos lunettes : regardez plus attentivement.
Serpent à lunettes (au capuchon orné d'une double tache circulaire) :naja.
2(1579) LUNETTE : instrument d'optique composé d'une ou plusieurs lentilles, servant à augmenter le diamètre apparent des objets ou à rendre la vue plus distincte. Système optique d'une lunette (collimateur, objectif, oculaire, œilleton, réticule). Champ d'une lunette. Lunette astronomique et télescope. Observer les astres à la lunette. (1647) Lunette d'approche, qui fait paraître plus proches les objets. ⇒ 1. jumelle, longue-vue, lorgnette.

Lunette lunette destinée à l'observation des astres et qui donne des images renversées.

lunette
n. f.
rI./r
d1./d Glace arrière d'une automobile.
d2./d Ouverture de la cuvette de cabinets; le siège qui s'y adapte.
d3./d TECH Coussinet de filetage; pièce servant au raccord des tuyauteries.
d4./d Partie d'un boîtier de montre qui retient le verre.
rII./r
d1./d OPT Instrument destiné à grossir ou à rapprocher l'image d'un objet éloigné. Lunette d'approche. Lunette astronomique, pour l'observation des astres.
d2./d (Plur.) Paire de verres fixés à une monture, servant à corriger la vue ou à protéger les yeux. Porter des lunettes.
Lunettes de soleil, qui protègent les yeux des rayons du soleil. Syn. (Afr. subsah.) antisoleil.

LUNETTE, subst. fém.
A. —Objet, outil, instrument généralement évidé et de forme circulaire.
1. a) Vx. Cercle de métal qui, dans les miroirs, enserrait la plaque brillante chargée de réfléchir les objets (d'apr. HAVARD t. 3 1889).
b) HORLOG. Partie extérieure de la boîte d'une montre, d'une horloge, d'une pendule où est enchâssé le verre protecteur du cadran (d'apr. CHESN. 1857).
2. a) Ouverture ronde d'une chaise percée, d'un siège de cabinet d'aisances, avec accessoire parfois rabattable. Il faut tout dire. Quand on a bien envie et qu'on peut — enfin! — mettre son derrière sur la lunette, c'est une joie d'attendre encore un peu (RENARD, Journal, 1899, p. 523). Cet homme assis sur la lunette et qui geint doucement pour aider à l'expulsion (AMBRIÈRE, Gdes vac., 1946, p. 158).
b) Trou par lequel on fait passer la tête du condamné. Lunette de la guillotine. Sanson (...) coucha la bascule, plaça la tête de la jeune fille [une anglaise qui le lui demandait] dans l'horrible lunette [de la guillotine] et referma sur elle le capuchon de cette lunette (HUGO, Choses vues, 1885, p. 111). Le voyage de Jean Coste, vingt lieues à pied pour aller voir guillotiner le curé et les deux secondaires (vicaires) de son village. «C'est que, mes enfants, quand je les vis passer leurs têtes à la lunette (...) eh! nom d'un Dieu, tout de même, j'eus du plaisir» (A. DAUDET, Trente ans Paris, 1888, p. 169).
3. a) ARCHITECTURE
,,Ouverture formée par la pénétration d'une voûte en berceau dans une autre voûte ordinairement d'un plus grand rayon`` (VOGUÉ-NEUFVILLE 1971). [Quelques chapelles byzantines] à une seule nef (...), malgré leurs petites dimensions, présentent encore dans leur voûte en berceau deux lunettes ou pénétrations formant les appendices de la croix (LENOIR, Archit. monast., 1852, p. 323). [Le] Corrége (...) les représenta [ses personnages] de bas en haut, comme doivent apparaître des figures volantes ou soutenues (...) par des membres d'architecture (...) tympans, pénétrations, lunettes (GAUTIER, Guide Louvre, 1872, p. 249).
,,Œil circulaire ménagé au centre d'une voûte d'arête, en guise de grande clef, pour le passage des cloches`` (VIOLLET 1875).
ARTS. Il arrive très souvent par exemple, qu'un musée possède un simple fragment: volet, lunette ou prédelle, d'un grand retable démembré (RÉAU, Archives, bibl., musées, 1909, p. 33). Les polyptiques les plus importants, à 2, à 4 ou 6 volets fixes (souvent dispersés aujourd'hui), comportent plus souvent, au-dessus de la prédelle deux registres de peintures, surmontés d'une lunette ou d'un couronnement (Encyclop. univ. t. 20 1975, p. 1645).
b) Lunette (arrière). Cadre vitré inclus dans la partie arrière de la carrosserie d'une voiture. La lunette arrière est de grandes dimensions... il est possible d'ouvrir cette fenêtre lorsque seule la glace avant est ouverte, toutes les autres glaces de côté étant fermées (La Vie automobile, 1903 ds Fr. mod., t. 42, 1974, p. 357). Comme la ligne de la carrosserie, la forme de la lunette arrière a toujours été un compromis entre l'esthétique et le fonctionnel (Alpha auto, Paris, éd. Atlas, 1976, p.2145).
4. TECHNOL.
a) MÉCAN. ,,Accessoire de machine-outil destiné au support et au guidage de pièces ou d'outils le plus souvent circulaires`` (BOISSIER 1975). Lunette fixe. Cette machine [à rayer les canons] comprend: (...). Une barre de rayage (...); Des lunettes qui supportent la barre (GORGEU, Machines-outils, 1928, p. 198).
Lunette à suivre. ,,Lunette se déplaçant en même temps que l'outil pour soutenir la pièce à proximité immédiate de celui-ci`` (DEW. Technol. 1973).
b) ) MAR. Étrangloir à lunette; p. ell. lunette. Mécanisme qui permet d'arrêter la chaîne de l'ancre quand elle file (d'apr. Lar. encyclop.).
Lunette d'étambot; p. ell., lunette. Ouverture pratiquée dans l'étambot avant, servant au passage de l'arbre de l'hélice (d'apr. SOÉ-DUP. 1906).
) ARM., ARTILL. Disque annulaire en acier servant à calibrer les projectiles (d'apr. Lar. encyclop.).
Passer en lunette. Calibrer un projectile au moyen de ce disque. Arg. ,,Mettre à la raison, «dresser», par ex. nuire à son patron en sabotant le travail, ou à un cabaretier en ne payant pas son crédit`` (ESN. 1966).
c) Pièce métallique circulaire, fixée, p. ex., à la crosse d'un affût, à la flèche d'un arrière-train, dans laquelle on fait passer la cheville ouvrière les réunissant (d'apr. Lar. encyclop.). Le pivot [du châssis d'une bouche à feu marine] prend le nom de cheville ouvrière, quand il est en dehors du châssis et logé dans la muraille du bâtiment. Il est alors relié au châssis par une lunette (affûts de batterie à châssis pour canons de 19, 24 et 27 cm) (LEDIEU, CADIAT, Nouv. matér. nav., 1890, p. 188). La lunette de crosse du canon de 75 (LAMBERTIE, Industr. pierre et marbre, 1962, p. 52).
B. — 1. Instrument d'optique, généralement de forme cylindrique, comportant le plus souvent un objectif et un oculaire, servant à augmenter le diamètre apparent des objets éloignés et à en permettre une observation plus nette et plus distincte. Lunette achromatique, binoculaire, grossissante; lunette de Galilée; lunette à prismes; le champ d'une lunette. Lorsqu'il entra, M. de Rebours, qui avait la vue fort basse, prit une lunette pour lorgner, ce qui fit rire une religieuse, et celle-ci en fit rire une autre, et toutes, ayant le coeur plein de joie, éclatèrent (SAINTE-BEUVE, Port-Royal, t. 2, 1842, p. 30). Monte-Cristo, prévenu à temps, avait vu le baron et l'avait étudié à l'aide d'une excellente lorgnette (...). — Décidément, fit-il avec un geste de dégoût et en faisant rentrer les tuyaux de sa lunette dans leur fourreau d'ivoire, décidément c'est une laide créature que cet homme (DUMAS père, Monte-Cristo, t. 1, 1846, p. 676) :
1. ... après cinq minutes d'examen, il abaissa sa longue-vue, et, la posant sur le pont, il s'appuya dessus comme il eût fait d'une canne; mais aussitôt les compartiments de la lunette glissèrent l'un sur l'autre, elle rentra en elle-même, et le nouveau passager, auquel le point d'appui manqua subitement, faillit s'étaler au pied du grand mât.
VERNE, Enf. cap. Grant, t. 1, 1868, p. 50.
Lunette d'approche; p. ell., lunette. Lunette qui rapproche ou grossit les objets terrestres. Synon. longue-vue:
2. Il fouillait de ses yeux vifs les coteaux de la Marfée, lorsqu'il eut l'idée de la lunette d'approche (...); et, comme il s'orientait, faisant à petits mouvements défiler les terres, les arbres, les maisons, il tomba (...) sur le groupe d'uniformes...
ZOLA, Débâcle, 1892, p. 273.
Lunette terrestre. Instrument d'optique destiné à donner des objets éloignés des images agrandies de même orientation et comportant un objectif convergent et un oculaire doté d'un dispositif de redressement de l'image (d'apr. UV.-CHAPMAN 1956).
Spécialement
a) ) Lunette marine. Il lui fallut encore un sac de soldat pour ses provisions, une lunette marine afin de reconnaître les villages éloignés, pendus aux flancs des coteaux (MAUPASS., Contes et nouv., t. 1, Dimanches bourg. Paris, 1880, p. 287).
) Lunette de nuit. ,,Lunette d'approche qui permet de distinguer de loin les objets pendant la nuit`` (LITTRÉ). Il avait à la main sa lunette de nuit et il était vêtu de son grand uniforme avec la rigide tenue anglaise (VIGNY, Serv. et grand. milit., 1835, p. 174). Si vous avez une lunette de nuit un peu forte, comme celles où l'on regarde quelquefois pour dix sous, braquez-la sur l'étoile bleuâtre (ALAIN, Propos, 1909, p. 64).
) Vieilli. Lunette de théâtre, d'opéra. Lunette utilisée pour voir de loin, au spectacle. Synon. jumelles (de spectacle). «Comment fait-elle pour se faire comprendre si bien, si vite, complètement? Ajoute-t-elle à son regard un signe de tête ou un mouvement de main?» Et je pris ma lunette de théâtre pour me rendre compte de son procédé (MAUPASS., Contes et nouv., Signe, 1886, p.1049).
b) TECHNOL., ARM., CHASSE. Lunette de chasse, de tir, de pointage; fusil à lunette. Lunette de visée. Appareil optique à plusieurs lentilles assurant un grossissement de l'objet visé. D'ailleurs, ayant mis son œil à la lunette qui était restée braquée, il venait de retomber sur l'état-major allemand (ZOLA, Débâcle, 1892, p. 352). La carabine avec lunette de visée apparaît de rigueur dans ce genre de chasse (VIDRON, Chasse, 1945, p. 91). Lunette de visée à réticule, mobile autour d'un axe vertical et d'un axe horizontal munis l'un et l'autre de cercles divisés (DANJON, Cosmogr., 1948, p. 53).
CHIM., MÉTALL. Lunette (pyrométrique, de Féry). Appareil servant à déterminer les températures élevées, celles des fours, par exemple (d'apr. DUVAL 1959, s.v. lunette pyrométrique). Pyrométrie (...). Les lunettes multicouples ont l'avantage d'une grande sensibilité (Catal. instrum. lab. [Prolabo], 1932, p. 147).
c) ASTRONOMIE
) Lunette astronomique; p. ell., lunette. Instrument optique servant à l'observation des objets célestes, composé généralement d'un objectif convergent qui donne de l'objet éloigné une image réelle renversée, et dont l'oculaire donne à son tour une image virtuelle agrandie, examinée par l'observateur (d'apr. UV.-CHAPMAN 1956). On photographie le champ stellaire voisin de l'étoile à étudier au foyer d'une lunette de grande distance focale, une vingtaine de fois dans l'année (SCHATZMAN, Astrophys., 1963, p. 37). Il faut noter enfin qu'en de nombreux secteurs les instruments d'optique jouent un rôle auxiliaire important — tels la lunette et le télescope en astronomie (Hist. gén. sc., t. 3, vol. 2, 1964, p. 201).
) Lunette zénithale photographique. Lunette astronomique permettant d'observer et de photographier les étoiles zénithales. La préoccupation de réaliser des observations méridiennes automatiques a conduit à un autre appareil appelé lunette zénithale photographique (DECAUX, Mesure temps, 1959, p. 74). Voir Hist. gén. sc., t. 3, vol. 2, p. 520.
) Lunette méridienne. Lunette montée sur un axe fixe, servant à observer le passage des astres au méridien. Synon. lunette de passage. Les instruments astronomiques de haute précision, telle la lunette méridienne, mesurent les angles horaires par une horloge placée à côté de cet instrument fondamental (ANDRADE, Horlog., 1924, p. 39). Cette lunette méridienne a été en usage exclusif pendant plus de deux siècles, et elle est encore couramment utilisée (DECAUX, Mesure temps, 1959 p. 72). La lunette méridienne des passages, enfin construite sous la forme que Roemer avait conçue, et le cercle méridien sont réunis dans un même appareil (Hist. gén. sc., t. 3, vol. 1, 1961, p. 132).
2. Au fig. La lunette, au contraire, avec laquelle les modernes voient le monde est du plus parfait achromatisme (RENAN, Avenir sc., 1890, p. 276).
Loc. ,,Voir les choses par le petit bout de la lunette`` (Ac. 1878, 1935). ,,Se les exagérer`` (Ac. 1878, 1935). Quasi-synon. regarder les choses par le petit bout de la lorgnette. ,,Les voir par le gros bout`` (Ac. 1878, 1935). ,,Les voir plus petites qu'elles ne sont`` (Ac. 1878, 1935). Quasi-synon. regarder les choses par le gros bout de la lorgnette.
C.Au plur.
1. Instrument optique composé d'une paire de verres ou de disques d'une autre matière transparente, enchâssés dans une monture que l'on place sur le nez et devant les yeux pour corriger la vue ou protéger les yeux. Synon. fam. ou pop. bésicles, binocles, carreaux. Branches de lunettes; relever ses lunettes sur le front. Il est myope: ce n'est pas sa faute. Je suis myope aussi. Mais, comme il ne veut pas porter de lunettes, il a l'air fouineur et soupçonneux (DUHAMEL, Journal Salav., 1927, p. 33). L'œil méfiant, la vieille regarde la lettre sans la prendre, et tape sur les poches de son tablier pour y chercher ses lunettes. Mais une paire de lunettes ne sert à rien quand on ne sait pas lire (AYMÉ, Jument, 1933, p. 98). Derrière les lentilles de ses lunettes, épaisses d'un demi-centimètre ses yeux globuleux, démesurément grossis, saillaient comme des oeufs pochés (MARTIN DU G., Thib., Été 14, 1936, p. 432).
MÉD. Lunettes auditives. Lunettes munies d'un amplificateur auditif mis ainsi en contact avec l'apophyse mastoïde (d'apr. KAMEN. 1972). On préconise également, pour ceux qui veulent cacher leur déficience, des «lunettes auditives» à écoute aérienne ou osseuse, et même des «contours d'oreille» presque invisibles, stéréophoniques ou ambiophoniques (Nouvelles de France, 1977, n° 15, p. 36 ds Clé Mots).
SYNT. Lunettes de protection; lunettes d'astigmate, de myope, de presbyte; lunettes de motocycliste; lunettes (anti)solaires; lunettes de soleil, de plongée, de ski; ajuster, chausser, enlever, mettre, rajuster ses lunettes; casser ses lunettes.
2. P. méton.
a) Les verres eux-mêmes. Lunettes + adj. ou part. passé «lunettes dont les verres sont» + adj. ou part. passé Lunettes bleues, fumées, teintées; lunettes cerclées d'or. Silencieux, une cigarette collée au coin de son sourire oblique, Nizan m'épiait à travers ses épaisses lunettes, avec un air d'en penser long (BEAUVOIR, Mém. j. fille, 1958, p. 334). V. envers2 II B 3 a, ex. de Montherlant.
b) La monture. Lunettes de... «lunettes dont la monture est en...» Lunettes d'écaille, de métal, d'or.
Rem. P. méton. Les yeux. Et le malheureux homme levait au ciel des lunettes éplorées (CLEMENCEAU, Vers réparation, 1899, p. 253).
3. Loc. adj.
À Lunettes. Qui porte des lunettes et, de ce fait, a un air d'intellectuel, un air particulièrement sérieux. Des savants à lunettes. Le plus petit des marmots qui vont par les chemins avec un pan de chemise à la fente de leur culotte me connaît mieux que tous les gens à lunettes de vos instituts et de vos académies (A. FRANCE, Bonnard, 1881, p. 359). Il avait surtout une invincible mésestime qui frisait la répugnance pour les pauvres gringalets sortis de l'École polytechnique, ces maigres petits hommes à lunettes, gauches et maladroits (MAUPASS., Contes et nouv., t. 2, Lit, 1884, p. 255).
En lunettes (rare). Les familles (...) se laissaient alors fasciner par la brillante existence d'un jeune homme en lunettes (...) qui touchait un millier de francs par mois (BALZAC, Employés, 1837, p. 140).
4. Au fig. Les lunettes de + subst. Attitude, manière de percevoir les choses. Antoinette les connaissait. Elles les avait vus, depuis l'enfance. Elle les avait vus avec les lunettes de la richesse et avec celles de la pauvreté (ROLLAND, J.-Chr., Antoinette, 1908, p. 889). Le plus idéaliste risque d'être le plus grand menteur. Les lunettes de l'idéal ne nous trompent jamais mieux que sur nous-mêmes (GUÉHENNO, Jean-Jacques, 1952, p. 337):
3. Cet examen de Balzac, où nous allons nous engager avec les lunettes de Saint-Cyran, a d'autant plus d'intérêt pour nous, qu'à part les Provinciales et les Pensées de Pascal, et à part Racine, la théorie littéraire chrétienne de Saint-Cyran a dominé, inspiré et comme affecté la littérature entière de Port-Royal...
SAINTE-BEUVE, Port-Royal, t. 2, 1842, p. 43.
Loc. Chacun voit avec ses lunettes (Ac. 1798-1935), Chacun voit les choses, pense, à sa manière.Chacun voit à travers ses lunettes (Ac. 1835-1935). Chacun voit les choses, pense, à sa manière.
Proverbe. Bonjour lunettes, adieu fillettes. ,,Quand l'âge vient de prendre des lunettes, il faut renoncer aux amourettes`` (LITTRÉ). Ses yeux lui donnaient du souci; la presbytie s'accentuait, et il tirait un peu moins bien: «Voici lunettes, adieu fillettes.» (LA VARENDE, Indulg. plén., 1951, p. 127).
5. P. anal.
a) ) ÉQUIT. ,,Rondelles de feutre ou de cuir que l'on met sur les yeux des chevaux ombrageux`` (NOËL 1968). Les lunettes sont utilisées pour le cheval refusant de sortir du box ou d'entrer dans un van (CASS.-MOIR. 1979).
) ZOOL. Serpent à lunettes. Naja. Un vieux professeur maigre qui avait l'air d'un serpent à lunettes (RENARD, Journal, 1893, p. 147).
b) Au sing., JEUX
) JEU DE DAMES. ,,Position de deux pions de même couleur, séparés par une seule case, de façon qu'un pion de couleur opposée, placé dans cette case intermédiaire, puisse passer entre les deux sans se faire prendre`` (Lar. encyclop.). Mettre dans la lunette (Ac. 1798-1878). Madame d'Ermel: (Elle est assise en face de Jacobus; la table les sépare: ils rangent les pions sur le damier et commencent à jouer...) Mettez-vous donc dans cette lunette, si vous l'osez. Jacobus: Est-ce que c'est un piège, cette lunette? Je ne vois pas (FEUILLET, Scènes et prov., 1851, p.257).
) JEU D'ÉCHECS. Donner une lunette (Ac. 1798-1878). ,,Mettre son adversaire à même d'attaquer deux pièces avec un pion`` (Ac. 1835-1878).
) BILLARD. ,,Position côte à côte des deux billes que l'on doit viser`` (Lar. encyclop.).
Rem. Os fourchu que forment les deux clavicules des oiseaux. Lever la lunette d'un chapon (Ac. 1798-1935).
REM. Lunetteux, -euse, adj., très fam., péj. Portant généralement des lunettes. Les deux commandants sont arrivés tels que, les mains dans les poches, en uniforme. (...) l'Anglais (...) est blond et beau (...). Le Français est sombre, lunetteux, brun (TRIOLET, Prem. accroc, 1945, p. 387).
Prononc. et Orth. : []. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. A. 1. Ca 1200 «objet en forme de lune» (Escoufle, 2319 ds T.-L.); 2. 2e moitié XIIIe s. «plaque de verre ou métal poli d'un miroir circulaire» (Vie Sainte Paule, 71, ibid.); 3. 1676 «ouverture de forme plus ou moins circulaire» (FÉLIBIEN : Lunette. C'est une petite fenestre qu'on fait dans les toits [...] Lunette on nomme ainsi le siege d'une aisance); 4. 1680 (RICH. : Lunette. Partie de la montre dans quoi se met le cristal); 5. 1912 lunette arrière (La Vie automobile, p. 643 ds Fr. mod. t. 42, p. 357). B. 1. 1398 plur. «instrument destiné à améliorer la vue » (Arch. Joursanvault, n° 609 ds GAY); 2. 1579 «instrument d'optique grossissant la vision d'objets lointains» (G. CHAPPUYS, trad.: S. GUAZZO, La civile conversation, 14 ds QUEM. DDL t. 21); 3. 1678 lunettes de cheval (GUILLET); 4. 1765 serpent a lunette (Encyclop. t. 15, s.v. serpent). Dimin. de lune à l'aide du suff. -ette. L'invention d'un instrument destiné à améliorer la vue a eu lieu en Italie vers la fin du XIIIe s. ou le début du XIVe s. (cf. J. SPON, Recherches curieuses d'antiquité, Lyon, 1683, p. 213 ; v. aussi Encyclop. t. 17, p. 98, s.v. verre) peut-être à partir des travaux sur l'optique du moine Roger Bacon, en partic. son traité Opus Majus où il propose l'usage d'un segment de sphère de verre pour faciliter la lecture. Le terme de lunettes, employé à cause de l'analogie de forme avec la plaque de métal poli du miroir circulaire, a tendu, dès l'origine, en raison de son caractère de généralité, à évincer les autres termes tels que le lat. oculare (1384 ds LATHAM), ocularium (XIVe s. ds NIERM.; cf. ital. occhiali), spectacula (1416 ds LATHAM; cf. spectaculum «lentille» ca 1200 et une attest. isolée du fr. expectacle, ca 1305 ds C. DEHAISNES, Doc. et extraits concernant l'hist. de l'Art ds la Flandre, l'Artois, le Hainaut avant le XVe s., Lille, 1886, t. 1, p. 170: un expectacle pour lire, bordé de leton; cf. angl. spectacle-glass), ou le fr. bericle, besicle, ce dernier semblant s'être restreint à désigner ce que l'on appelle aujourd'hui les verres de lunettes (v. LAMY Lunet., pp.1-10). Fréq. abs. littér.:1397. Fréq. rel. littér.: XIXe s.: a) 1136, b)2476; XXe s.: a) 1986, b) 2450. Bbg. Archit. 1972, p. 109, 171, 217. — BACCHUS (P.). Présentation des trav. du groupe Astron. In: Congrès Internat. de la Lang. Fr. Paris. 1977. Paris, 1977, pp. 54-58. — DARM. Vie 1932, p. 42, 156. - HASSELROT 1957, p. 171; 20e s. 1972, p. 10.

lunette [lynɛt] n. f.
ÉTYM. V. 1200, « petit ornement de forme ronde »; de lune, et suff. dimin. -ette « petite lune ».
———
I
A (Objet de forme ronde).
1 (1280, « miroir circulaire »). Techn. Glace, surface de verre ou de métal d'un miroir circulaire. ci-dessous le sens II, et lunettes.
2 Techn. Disque annulaire en acier utilisé pour calibrer les projectiles d'artillerie.
Mar. Étrangloir.
B (Ouverture circulaire).
1 (1676). Ouverture du siège d'aisances; ce siège (→ Lavatory, cit.). — ☑ Loc. cour. La lunette des cabinets.Remplacer la lunette. || Lunette en bois, en plastique.
2 (1680). Techn. Partie circulaire d'un boîtier de montre, dans laquelle le verre est enchâssé; cette partie, munie du verre. || Lunette tournante graduée des montres de plongeurs.
1 (…) les gouttes de pluie (…) frappaient sa tête, ses mains, la lunette de sa montre-bracelet.
J.-M. G. Le Clézio, le Déluge, p. 267.
3 (1676). Archit. Petite fenêtre pratiquée dans un toit.« Ouverture arrondie formée par la pénétration d'une voûte en berceau dans une autre de plus grandes dimensions » (Réau, Dict. d'art).Fortif. Demi-lune.
4 (Av. 1872, Maxime Du Camp, in P. Larousse). Partie évidée (de la guillotine) dans laquelle s'engage la tête du supplicié.
5 (XXe). Vitre placée à l'arrière d'une automobile (ronde à l'origine).REM. À cause des nombreux sens de lunette, on dit souvent dans ce sens lunette arrière. Dégagez la lunette arrière, on ne voit rien dans le rétroviseur.
2 Des minuscules (voitures), très rondes, avec des lunettes arrière pareilles à des hublots (…)
J.-M. G. Le Clézio, le Déluge, XII, p. 237.
6 Cuis. (Rare). Os fourchu (ébauchant un cercle) placé à l'avant de l'estomac des volailles. || « Lever la lunette d'un chapon » (Académie).
———
II (1579, in D. D. L.). Instrument d'optique composé d'une ou plusieurs lentilles (cit. 2) et servant soit à augmenter le diamètre apparent des objets, soit à rendre la vue plus nette et plus distincte. || Parties et accessoires d'une lunette. Collimateur, objectif, oculaire, œilleton, pied, réticule, tube. || Champ d'une lunette. || Mettre une lunette au point. || Lunette puissante qui amplifie, qui grossit beaucoup. || Le microscope, instrument d'optique, construit sur le principe de la lunette.Lunette de Galilée. — ☑ Loc. cour. Lunette d'approche : lunette qui rapproche et grossit les objets terrestres. Longue-vue, lorgnette.Lunette astronomique ou lunette. Héliomètre, 1. hélioscope, théodolite (→ Défaut, cit. 21; heure, cit. 1). || Observer les astres à la lunette. || Lunette méridienne. || Lunette équatoriale. Équatorial. || Lunette et télescope. Télescope.REM. L'emploi du pluriel pose problème, dans la mesure où une équivoque est possible avec (des) lunettes.
3 Combien les lunettes nous ont-elles découvert d'astres qui n'étaient point pour nos philosophes d'auparavant !
Pascal, Pensées, IV, 266.
4 Si vous avez une lunette de nuit un peu forte, comme celles où l'on regarde quelquefois pour dix sous, braquez-la sur l'étoile bleuâtre.
Alain, Propos, 25 oct. 1909, Hist. de lunette.
Regarder par le gros bout, le petit bout de la lunette. Lorgnette.
5 Tu cherches les phrases les plus humiliantes. Tu le fais exprès de voir les choses par le petit bout de la lunette.
G. Simenon, Feux rouges, p. 25.
Rare. || Lunette (ou lunettes) de théâtre. Jumelle(s).
———
III Lunettes, n. f. pl. Voir ce mot à l'ordre alphabétique.
DÉR. (De I., A., 1.) Lunettes.
HOM. Lunettes.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • lunette — Lunette. s. f. Verre taillé de telle sorte qu il sert à conserver & à aider la veüe. On dit, Lunettes, au pluriel, quand il y a deux verres assemblez dans une mesme enchasseure pour mettre sur le nez. Lunette simple, ou lunette à manche. il a… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Lünette [1] — Lünette (Setzstock, Brille, Hilfsdocke), s.v.w. Lagerbock für Stützung von Werkstücken und Werkzeughaltern (Bohrstangen) bei Drehbänken, Bohrbänken und Schleifmaschinen, um ein Ausbiegen durch Eigengewicht oder durch den Druck des Werkzeugs zu… …   Lexikon der gesamten Technik

  • Lünette — (von franz. Lunette, „kleiner Mond“) bezeichnet: Lünette (Bildende Kunst), halbkreisförmig gerahmte Wandfelder, auch Bogenfelder genannt Lünette (Festungsbau), selbständiges Festungswerk, das im Grundriss einer Bastion ähnelt Lünette (Uhr), ein… …   Deutsch Wikipedia

  • Lunette — • Known in Germany as the lunula and also as the melchisedech, is a crescent shaped clip made of gold or of silver gilt which is used for holding the Host in an upright position when exposed in the monstrance Catholic Encyclopedia. Kevin Knight.… …   Catholic encyclopedia

  • Lunette — Lu*nette , n. [F., dim. of lune moon, L. luna. See {Lune} a crescent.] 1. (Fort.) A fieldwork consisting of two faces, forming a salient angle, and two parallel flanks. See {Bastion}. [1913 Webster] 2. (Far.) A half horseshoe, which lacks the… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Lünette — (franz. lunette), Augen , Fernglas, in der Mehrzahl (lunettes) soviel wie Brille. In der Baukunst ein bogenförmig begrenztes Feld unter einer Stichkappe, über einem Fenster oder einer Tür etc., das gewöhnlicht bemalt wird. Im Befestigungswesen… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Lünette [2] — Lünette (Hochbau), 1. an einem Spiegelgewölbe das unter der Stichkappe liegende halbkreisförmige Fenster oder Wandfeld (s. die Figur); 2. in der Festungsbaukunst ein Außenwerk, auch Brille oder halber Mond genannt; 3. in der kirchlichen… …   Lexikon der gesamten Technik

  • lunetté — lunetté, ée (lu nè té, tée) adj. Terme de zoologie. Qui a les yeux entourés d un cercle nu ou coloré.    Qui porte sur la tête une tache en forme de lunette …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • lunette — 1570s, semi circular horseshoe, from M.Fr. lunette (13c.), lit. little moon, dim. of lune moon, from L. luna (see LUNA (Cf. luna)). Later applied to a wide range of objects and ornamentations resembling a crescent moon …   Etymology dictionary

  • Lunette — (fr., spr. Lünett), 1) kleiner Mond; 2) Augenglas, Brille, Vergrößerungsglas, Fernrohr; 3) Schildbogen; 4) überwölbte Kappe einer Fenster od. Thüröffnung; 5) halbkreisrundes abgeschlossenes Feld an der Wand, in der Regel zwischen den Pendantiss… …   Pierer's Universal-Lexikon

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.